Felixstowe F.2A – RODEN 1/72

Felixstowe F.2A - RODEN 1/72

Le Chantier

– Temps de construction : 24 mois, entre 2008 et 2010,
– Haubanage complexe, en majorité double, comme sur tous les avions britanniques de l’époque,
– Moteurs V-12 Rolls-Royce, chacun composé de 127 pièces, la plupart réalisées à la main, en feuille ou tubes de laiton soudés,
– Coque peinte en trompe l’oeil, façon « bois », et gardée ouverte sur le dessus pour entrevoir l’aménagement intérieur complet: sièges, commandes, radio, table du navigateur, réservoirs d’essence et pharmacie de premiers secours,
– Diorama construit en deux mois, le scénario se mettant en place au fur et à mesure de la construction.
– Epoque : 1918

Les Caractéristiques de l’Avion 1/1

Envergure 29,15m – longueur 14,1m – hauteur 5,34m – surface ailaire 105.3m2

Masse max. 4’990kg – vitesse max 154 km/h – endurance 6h – plafond 2’930m

2 moteurs Rolls-Royce Eagle VIII, 12 cylindres en V de 345 CV chacun

Equipage 4 personnes

En service de 1917 à 1920 – nombre d’avions construits 175

Le Fait Marquant de la Construction

Réalisation de nombreuses pièces de précision sous microscope, en utilisant les techniques apprises aux cours d’horlogerie ainsi que l’outillage de l’horloger.

A peine la maquette finie, la rencontre inopinée d’une main et de la dérive a cassé la queue ! Les câbles de commande étant fabriquées en fil Lycra, élastique, cela fit DZZINGGG et il n’y avait plus de queue. Le projet prit ainsi un mois de congé avant que le courage de tout réparer ne renaisse.

Les Photos du Montage

La construction de la maquette vous est présentée en dix-huit chapitres, tous ou partie en cours de rédaction. Chaque chapitre comprend de nombreuses photos commentées, pour la clarté de l’image, du montage et le plaisir de vos yeux.

Chapitre 1 – Le Kit

La maquette RODEN 1/72 est un défi à construire. Les pièces sont petites et le plastique est mou, mais les gravures sont décentes et le tout s’assemble relativement bien. D’où vient alors la difficulté ? …

Chapitre 2 -L’intérieur

Le fuselage du Felixstowe est une coque de bateau. Avec son plancher en caillebotis, ses échelles de poule pour monter à bord et son intérieur exigu…

Chapitre 3 – Les Pompes à Carburant

Une curiosité sur ce biplan est l’alimentation en carburant des moteurs. À leur mise en route et pendant tout le décollage l’essence était aspirée des réservoirs avec une pompe à main…

Chapitre 4 – Peinture du Fuselage

La peinture du fuselage poursuit deux objectifs : simuler des panneaux de bois contre-plaqué marine à l’avant du fuselage et assurer le rendu d’une structure en bois entoilée à l’arrière du fuselage.

Chapitre 5 – L’Armement

L’armement du Felixstowe consiste en 4 à 8 mitrailleuses Lewis 7.7mm, refroidies à air et deux bombes ASM de 230 livres. Elles se révèlent indispensables dans l’attaque de dirigeables, la défense contre les appareils allemands et la lutte sous-marine.

Chapitre 6 – L’Empennage

L’empennage du Felixstowe ne présente apparemment pas de difficultés au montage. Un plan vertical et deux plans horizontaux assemblés en croix. Cependant cette simplicité masque la fragilité de la structure…

Chapitre 7 – Les Moteurs

Le Felixstowe est propulsé par deux moteurs Rolls-Royce Eagle VIII, 12 cylindres en V de 345 CV chacun. Ils permettent à l’avion pesant près de 5 tonnes d’atteindre une vitesse de 153 km/h…

Rééditions à venir

  • Chapitre 8 – Les Haubans (partie 1)
  • Chapitre 9 – Les Ailes
  • Chapitre 10 – Les Haubans (partie 2)
  • Chapitre 11 – Les Détails
  • Chapitre 12 – L’Ouverture du Fuselage
  • Chapitre 13 – Les Hélices
  • Chapitre 14 – La Maquette terminée
  • Chapitre 15 – La Catastrophe
  • Chapitre 16 – Le Diorama (partie 1)
  • Chapitre 17 – Le Diorama (partie 2)
  • Chapitre 18 – Finale Grande !

*   *   *

Commentez !