Horlogerie – Boitier

Renforcement des charnières

Les charnières, fixées à l’origine à la brasure argent basse température 210°C, n’ont pas résisté.

La masse des couvercles est importante et la torsion exercée lors de l’ouverture, notamment à l’arrivée en butée, a eu raison de cette soudure trop molle.

Il ne restait qu’à enlever les tubes, nettoyer et tout re-braser, en utilisant cette fois de la brasure argent haute température 700°C. La résistance sera infiniment supérieure.

La conséquence néfaste de cette haute température fut d’abimer le placage or. Tout le boitier s’est oxydé et il a fallu refaire les polissages, en sacrifiant au passage le placage. Il ne reste qu’à retourner chez le galvaniseur !

Abonnez-vous !

Soyez informés par courriel de la parution de nouveaux articles.

Rejoignez les 669 autres abonnés

Commentez !